Snoid

21.50
1 of 2

Échappés en 1967 des pages de "Zap comix", les snoides se cachent dans les égouts ou les officines de psys, prêts à fondre, toute bite dehors, sur les innocentes beautés callipyges aux cuisses bien musclées. Au fil des ans, un petit monstre, misogyne et raciste, parvient à s'extraire de cette fratrie de leprechauns libidineux. Pleutre, parano, pervers et pleurnichard, Mister Snoid a tout pour plaire et devient vite un des personnages les plus célèbres de l'œuvre de Crumb.

Tiraillé entre ses prétentions artistiques et ses appétits lubriques, le nabot acariâtre rêve d'une guerre nucléaire qui viderait les rues de tous les connards. Incarnant, comme Mr Natural et Flakey Foont, une face de la personnalité de son créateur, il en assume les frustrations de petit blanc issu des classes moyennes.

Ce double sombre, Crumb l'utilise à la façon de Stevenson lâchant Mr Hyde dans les ruelles et les salon de l'Angleterre victorienne. Cruel et ricaneur, Mister Snoid bouscule les conventions et bafoue la moral publique. Et quand snoidiens et naturalistes se volent dans les plumes, l'affrontement bien réglé du Surmoi et du Ça dégénère en un pujilat burlesque où le bon docteur Freud perd son cigare.

Plus que jamais le dessin de Crumb est une thérapie. Le grotesque des aventures de Mister Snoid et leur obscénité énorme déclenchent un rire libérateur qui térasse angoisses et refoulements. Les Grecs anciens appelaient ce phénomène la catharsis. Ce n'est pas un gros mot et cela coûte moins cher que d'aller s'allonger, deux fois la semaine, sur un divan douteux.

• Robert Crumb
• Collection Solange
• 96 pages en noir
• 22 x 29 cm
• Couverture souple avec rabats

  • 10 available 100%